^

Hypothèse 25 : Démissions

©Philippe Gouillou - Mercredi 17 juillet 2019

Tags : Economie - Emploi - Féminisme - Hypothèses

Garantir un environnement de travail non stressant pour les femmes.


center

— Toute l'équipe R&D a démissionné, ils partent rejoindre Antoine en Suisse
— Tous ?
— Oui, tous, sauf bien sûr Nadine, la Directrice du Département
— C'est pas interdit ? On n'a pas une clause de non-concurrence ?
— Oui mais elle est inapplicable, ils partent hors UE
— Et elle, qu'est-ce qu'elle en dit ?
— Elle hurle au sexisme, comme toujours...
— C'est tout ce qu'elle sait faire
— C'est comme ça qu'elle est passée de secrétaire à Directrice de Département
— Avec les résultats que l'on voit
— Vous savez bien qu'elle n'y est pour rien
— Et eux, on ne peut pas les convaincre de rester ?
— Ils rejoignent leur ancien chef, ils recréent l'équipe qu'ils formaient, ils ne voudront jamais
— Préparez-moi un rapport complet sur toute l'équipe, je veux tout savoir, diplômes, salaires, évaluations, etc. Et aussi ce sur quoi ils travaillaient et ce que leur démission fout en l'air. Je le veux pour midi.

La nomination de Nadine à la tête du Département R&D semblait pourtant une excellente idée. Elle n'y connaissait rien et n'y comprendrait rien, elle ne gênerait pas l'équipe. Ca permettait de contre-attaquer les procès en cours pour sexisme, et même de satisfaire les quotas : il avait calculé son salaire pour qu'au global il y ait égalité entre les genres au sein de l'entreprise, il était inattaquable. Et ça avait été facile à mettre en place, il avait juste suffit de sortir la R&D du SAV, de l'ériger en Département, et de nommer sa Directrice. Rien ne changeait, c'était toujours la même équipe, toujours le même chef. Et ça avait même permis une belle communication dans la presse, avec de très jolies photos, Nadine étant très photogénique.

Mais dès que l'article était paru, un chasseur de tête avait contacté Antoine et l'avait très facilement convaincu de partir chez son plus gros concurrent.

Il avait essayé de le retenir en lui disant que même si elle était payée deux fois plus que lui ça ne changeait pas son salaire à lui, qu'on n'y pouvait rien, que c'était la loi qui imposait des femmes, que la nommer Directrice était justement le moyen qu'elle ne le dérange pas, qu'il était toujours le chef incontesté. Mais la différence était trop forte. Antoine, qui avait accepté un salaire plus faible que le marché pour aider l'entreprise, s'était senti complètement trahi, il avait la haine.

Et maintenant Antoine se vengeait en reconstituant toute son équipe, c'était pire que de l'espionnage, c'était tout l'avenir de l'entreprise qui partait, il ne pouvait strictement rien faire.

Il rappela son Directeur du Personnel.

— Laissez tomber le dossier, ça ne sert plus à rien. Faites-moi plutôt des simulations sur le coût du licenciement économique de 50% ou 75% du personnel, je vais voir si ça peut suffire, si on peut s'en sortir comme ça.

Il lui fallait maintenant recevoir Nadine pour l'aider à surmonter cette épreuve, la soutenir, la rassurer : c'était son obligation de tout faire pour garantir un environnement de travail non stressant pour les femmes.

©Philippe Gouillou - Mercredi 17 juillet 2019


Hypothèses











































Citation de cette page :

Gouillou, Philippe (2013) : "Hypothèse 25 : Démissions". Evoweb. Mercredi 17 juillet 2019. http://www.evoweb.net/blog2/20190717-hypothese-25.htm
[Hypothèse 25 : Démissions](http://www.evoweb.net/blog2/20190717-hypothese-25.htm "Evoweb : Hypothèse 25 : Démissions (Mercredi 17 juillet 2019)"). Gouillou, Philippe. *Evoweb*. Mercredi 17 juillet 2019