Hypothèse 80 : Immobilier

©Philippe Gouillou - Vendredi 29 avril 2022

Tags : France - HBD - Hypothèses - Politique

Tenir ses promesses.


center twothird fullsm

— Monsieur le Président, je ne suis pas venu que pour vous féliciter pour votre réélection, mais pour vous parler d'un sujet important.

— Je m'en doutais bien, on se connait depuis trop longtemps !

— Ca concerne une de vos promesses électorales...

— Les promesses électorales, vous savez ce qu'on en dit...

— Bien sûr, mais au cas où, je préfère vous en parler avant. C'est celle de répartir les migrants dans toutes les communes de France.

— Oui, ça c'est une promesse qui sera tenue. Actuellement les riches peuvent fuir les zones à haut niveau de diversité, c'est une injustice sociale que le peuple ne supporte plus, je veux agir.

— Avec votre respect, non, Monsieur le Président. Laissez-moi vous expliquer. Tout d'abord, je viens ici pas seulement au nom de mon secteur du bâtiment, mais aussi au nom de celui de l'immobilier, nous nous sommes entendus.

— De quoi vous plaignez-vous ?

— Vous savez que nos deux secteurs ensemble représentent une part essentielle des revenus de l'Etat, et qu'ils font travailler énormément de monde. Vous savez aussi que c'est grâce à l'immigration qu'ils ont pu prospérer, au bénéfice de l'Etat : jamais il n'y aurait pu y avoir tant de constructions, ni autant d'augmentation des prix du logements, sans l'apport de centaines de milliers de personnes chaque année. Sans l'immigration, toute la France serait très bien logée, nous n'existerions quasiment plus, les recettes fiscales se seraient effondrées.

— Oui, je sais, c'était précisément pour cette raison que le regroupement familial a été décidé dans les années 70s.

— Et ça a très très bien marché : nous y avons trouvé notre compte, et vous avez touché énormément de taxes.

— Alors où est le problème ? Je n'ai jamais promis d'arrêter l'immigration, bien au contraire !

— C'est un peu délicat à expliquer. Bien sûr, tout nouveau migrant a droit à un logement, et il faut bien le lui construire, nous vous en sommes pleinement reconnaissants. Mais il y a un autre effet en jeu, celui que les anglophones appellent le "White Flight", la "Fuite des Blancs".

— Et ?

— Vous savez que la valeur d'un quartier dépend directement de son niveau de diversité : plus il y en a, moins le quartier a de la valeur, et vous y perdez en taxes.

— Oui, c'est précisément la raison pour laquelle je veux répartir les migrants sur le territoire, et pas les concentrer sur des zones qui perdent à cause d'eux tout intérêt fiscal.

— Mais il n'y a pas que cela, ce n'est qu'une partie du phénomène. Quand un quartier commence à accueillir des migrants, tous les autochtones qui en ont les moyens fuient et cherchent un endroit tranquille où construire. C'est-à-dire que les constructions dans les villages perdus sont soutenues par le fait que les migrants sont concentrés dans les banlieues : ce sont des banlieusards en fuite qui font l'économie du bâtiment et de l'immobilier partout en France.

— Oui, je n'ai rien contre

— Mais si vous mettez des migrants dans tous les villages de France, alors ceux qui le veulent n'auront plus nulle part où fuir, et donc ils ne voudront plus construire, ça coulera notre secteur, et donc les recettes fiscales.

— Votre argumentation est solide, mais elle est insuffisante pour remettre en cause ma décision. Tout d'abord je tiens à être celui qui tient ses promesses, c'est important pour mon électorat. Ensuite, si je l'annule, on m'accusera de m'être zemmourisé, ce serait ma mort politique. Enfin, vous n'ignorez pas que des projets de gentrification des quartiers sont sur la table, déjà énormément d'argent a été dépensé pour acheter les terrains autour. Revenir sur ma décision serait une trahison pour ces investisseurs, c'est hors de propos. Mais ne vous inquiétez surtout pas, vous allez en bénéficier, votre secteur ne coulera pas.

Photo : Thomas Claveirole : Quartier des Olympiades #6, Paris, novembre 2010. Licence CC BY SA

©Philippe Gouillou - Vendredi 29 avril 2022


Hypothèses Récentes

Citation de cette page :

Gouillou, Philippe (2021) : "Hypothèse 80 : Immobilier". Evoweb. Vendredi 29 avril 2022. https://evoweb.net/blog2/20220429-hypothese-80.htm
[Hypothèse 80 : Immobilier](https://evoweb.net/blog2/20220429-hypothese-80.htm "Evoweb : Hypothèse 80 : Immobilier (Vendredi 29 avril 2022)"). Philippe Gouillou. *Evoweb*. Vendredi 29 avril 2022