^

Français : le masculin n'existe pas

©Philippe Gouillou - Vendredi 31 mai 2019

Tags : Féminisme - Sélection

La langue française n'offre pas de genre pour le sexe masculin, mais un genre neutre qui est utilisé pour, entre autres, désigner le masculin, avec pour conséquence l'invisibilisation des hommes. Pourtant, de nombreuses féministes et personnes de Gauche veulent encore augmenter la distinction des femmes en imposant une nouvelle écriture dite inclusive.


La langue française distingue deux genres qui sont globalement, mais pas toujours voire parfois contre-intuitivement (ex : un vagin, une verge), associés aux deux sexes biologiques dont ils reprennent d'ailleurs les termes : masculin et féminin. Officiellement, elle ne comprend pas de neutre et quand on ne veut pas préciser le sexe (ex : "le Français moyen") ou qu'il y a pluralité de genre, le masculin l'emporte.

En résumé, le masculin est utilisé dans deux tiers des cas :

Singulier Pluriel Exemples
Masculin Masculin Masculin Le/Les beau(x) vélo(s)
Féminin Féminin Féminin La/Les belle(s) bicyclette(s)
Générique ou Masculin et Féminin Masculin Masculin Le/Les Français moyen(s)

Cette "prépondérance" du genre masculin est d'autant plus mal perçue par les féministes qu'elles ont maintenant1 repris le terme linguistique "genre" pour désigner une partie de ce qui était couvert par le mot "sexe", dont l'identité sexuelle perçue et toute la composante culturelle des différences sexuelles. L'enjeu n'est plus seulement le langage, mais l'identité. Elles cherchent donc à imposer un changement de manière d'écrire au travers notamment d'une écriture dite "inclusive" où le féminin est rajouté au mot masculin après un point médian :

center half

Selon le site Ecriture Inclusive il s'agit de lutter contre l'invisibilisation des femmes :

"Faites progresser l'égalité femmes · hommes par votre manière d'écrire

L'écriture inclusive désigne l'ensemble des attentions graphiques et syntaxiques permettant d'assurer une égalité des représentations entre les femmes et les hommes.
Pour faire véritablement changer les mentalités, il faut agir sur ce par quoi elles se construisent : le langage."

Au-delà des questions qui se posent sur ce que signifient vraiment "une égalité des représentations" et "véritablement changer les mentalités", et celles sur l'influence du langage sur les différences sexuelles (beaucoup plus faible qu'on le croit), on peut surtout remarquer que ce n'est pas le féminin qui est invisible mais le masculin.

Distinction

En effet, quand un mot désigne quelque chose, par là-même il exclut tout le reste. Si je parle de la couleur rouge, j'exclus toutes les autres couleurs. Cette exclusion peut être plus ou moins absolue (on préférera souvent garder un certain flou), mais sans elle le mot ne désigne plus rien. En d'autres termes, c'est l'exclusion qui apporte l'information, sinon on n'aurait qu'un seul mot pour tout désigner.

Pour l'illustrer, on peut maginer qu'un objet existe sous trois tailles et trois couleurs, et que seulement un d'entre eux porte un nom dédié, tandis que tous les autres sont regroupés sous le même nom :

Rouge Noir Bleu
Petit Ustensile Ustensile Ustensile
Moyen Ustensile Outil Ustensile
Grand Ustensile Ustensile Ustensile

Alors un seul des ces neuf objets est distingué et tous les autres sont invisibles.

Le masculin n'existe pas

Il suffit de comparer les deux tableaux pour remarquer que le genre masculin (premier tableau) se retrouve exactement dans la même situation que le terme "Ustensile" du deuxième tableau. Sa "prépondérance" ne montre pas sa domination, mais au contraire l'invisibilité de ce qu'il désigne : il a moins de pouvoir distinctif que le féminin.

Cela signifie précisément que si on associe le genre du langage au sexe, alors ce sont les hommes qui sont invisibles parce que non distingués : exactement l'opposé de ce que nous racontent les féministes.

Il nous faut donc reconnaître que le genre dit masculin serait mieux désigné comme le genre neutre, c’est-à-dire que les hommes ne sont pas représentés. Ajouter encore une distinction au féminin va exactement à l'opposé de l'objectif affiché d'"assurer une égalité des représentations entre les femmes et les hommes".

Notes


  1. Cette évolution du langage est attribuée à John Money (1921, 2006 : Wikipedia), celui-là même qui avait détruit la vie (jusqu'au suicide) des frères Reimer en forçant un garçon à être élevé en tant que fille après que son pénis ait été brûlé lors de sa circoncision (voir le début de Pourquoi les femmes des riches sont belles

©Philippe Gouillou - Vendredi 31 mai 2019


Sélection





















Citation de cette page :

Gouillou, Philippe (2013) : "Français : le masculin n'existe pas". Evoweb. Vendredi 31 mai 2019. http://www.evoweb.net/blog2/20190531-masculin.htm
[Français : le masculin n'existe pas](http://www.evoweb.net/blog2/20190531-masculin.htm "Evoweb : Français : le masculin n'existe pas (Vendredi 31 mai 2019)"). Gouillou, Philippe. *Evoweb*. Vendredi 31 mai 2019