^

Polygynie et soumission

©Philippe Gouillou - Mercredi 7 août 2019

Tags : Evopsy - HBD - Jihad - Sélection

Les plus soumis transmettront leurs gènes.


center

Trois enfants marchent dans la rue, un jeune adolescent et deux filles de quelques années de moins. Des garçons pré-ados commencent à les invectiver, à les insulter, et un jette même des pierres sur les filles : la place des femmes est à la maison, elles n'ont rien à faire dehors, le prophète a dit, etc.

L'ado les course et les rattrape, sauf celui qui avait jeté les pierres qui parvient à s'enfuir. Il en tient un fermement, ne le tape pas, mais leur hurle dessus. Ils ont très peur, il les oblige à s'excuser, à regarder leurs pieds, à jurer que jamais ils ne recommenceront. Il leur dit qu'il sait de quel quartier ils sont, et qu'il les retrouvera facilement s'il entend quoi que ce soit sur eux, puis il s'en va.

Quinze minutes après, il repasse au même endroit. Tout le groupe l'appelle : ils ont attrappé celui qui avait lancé les pierres, et le retiennent. Ils lui demandent de le taper.

L'adolescent m'explique : "Je ne voulais pas les taper, parce que pour eux ça n'aurait rien fait, ça aurait juste été une raclée de plus, ils ont déjà du s'en prendre plein. Ce que je voulais c'était agir au niveau psychologique, qu'ils aient peur, parce que ça ils s'en souviendront."

Ce qu'ont fait ces enfants est d'abord d'essayer de montrer leur pouvoir sur leur territoire, selon les règles qu'ils entendent autour d'eux : le prophète a dit que les filles ne doivent pas sortir, donc ils ont la religion avec eux, donc ils sont sûrs de gagner, c'est à ça que sert la religion.

Mais, contre toute attente, leur victime réagit. A eux tous ils pourraient très facilement le battre, mais pour ça il faudrait qu'ils se coordonnent, qu'ils coopèrent sans se trahir, et ça ils savent très bien qu'ils en sont incapables. Chacun a peur d'être le seul à réagir, alors tous se soumettent tout de suite.

Mais ça ne suffit pas. Dans un pays traditionnellement polygyne, la capacité à se mettre du côté du plus fort décide de celle à transmettre ses gènes. Quand un dominant apparaît, il faut tout de suite se faire accepter par lui, réussir à le convaincre de sa plus complète soumission. Alors ils lui apportent le coupable ou leur ancien chef en sacrifice, comme preuve de leur toute nouvelle fidélité. C'est le comportement normal, celui qui est attendu.

L'adolescent a très bien réagi, il ne pouvait pas faire mieux. Ces enfants ont maintenant peur de lui, et ils ne l'attaqueront probablement plus. Mais ça ne suffira pas à changer leur avenir : leur programmation sélectionnée est de se soumettre tout de suite au dominant de l'instant, pas de retenir des règles de comportement beaucoup trop abstraites pour leurs capacités.

Et la religion est avec eux.

©Philippe Gouillou - Mercredi 7 août 2019


Sélection




















Citation de cette page :

Gouillou, Philippe (2013) : "Polygynie et soumission". Evoweb. Mercredi 7 août 2019. http://evoweb.net/blog2/20190807-polygynie-soumission.htm
[Polygynie et soumission](http://evoweb.net/blog2/20190807-polygynie-soumission.htm). Gouillou, Philippe. *Evoweb*. Mercredi 7 août 2019