^

Hypothèse 19 : Droit Au Logement Pour Tous

©Philippe Gouillou - Dimanche 7 juillet 2019

Tags : Hypothèses - Jihad - Politique

Une application mesurée et équilibrée.

center


La décision de descendre à 8 jours la durée minimum pendant laquelle un bâtiment doit être démontré vide pour pouvoir être déclaré abandonné et donc réquisitionnable par les Associations de soutien aux migrants continue de faire des remous. Aussi, le Ministre des Solidarités a tenu à répondre à ceux qui agitent la peur en propageant des fake news concernant cette nouvelle Loi.

Il a tout d'abord souhaité féliciter les Associations qui, en mettant en avant l'urgence humanitaire, sont à l'origine de cette Loi. Il a même répété un de leurs slogans forts : "Nous ne pourrons pas accueillir dignement des millions de migrants sans faire des efforts". Or le pays a tout entier confirmé sa volonté d'accueil lors des dernières élections.

Il a ensuite répété que cette Loi n'est qu'une application mesurée et équilibrée du Droit Au Logement pour tous qui est reconnu depuis de nombreuses années : "Pour que tout le monde puisse avoir droit à un logement, il ne faut aucun logement inoccupé."

Il a aussi montré l'intérêt de cette réduction de durée d'inoccupation : "Abandonné depuis trop longtemps, un logement perd de son confort. En accélérant sa réquisition, c'est un logement de meilleur qualité que nous pouvons proposer aux victimes humanitaires, un logement disposant déjà de l'électricité, de l'eau, d'un accès Internet, c’est-à-dire de toutes les choses nécessaires à une vie épanouie". Pour rappel, les propriétaires de logements réquisitionnés pourront demander judiciairement à être déchargés du paiement des factures d'abonnement et des taxes d'habitation, en échange du droit de propriété.

Le Ministre a également répondu à ceux qui s'inquiètent de ne plus pouvoir partir en vacances en famille en signalant que près de 75% des déplacements ne dépassent pas 7 jours, soit moins que la durée de 8 jours fixée par la Loi, et qu'il est donc faux de dire que les Français ne pourront plus faire de location saisonnière.

Le Ministre a enfin rappelé que les Associations autorisées à réquisitionner les logements abandonnés ont été soigneusement sélectionnées, et que la Loi est déjà limitée en étendue puisque les bâtiments administratifs et ceux des élus en ont été explicitement exclus. Il a de plus promis que les procédures judiciaires pour récupérer un logement réquisitionné par les Associations, possibles en cas de circonstances exceptionnelles, ne prendraient pas plus de six mois, et a confirmé que la demande des Associations de pouvoir réquisitionner des logements en cours d'occupation n'a pas encore été acceptée. De quoi rassurer pleinement tous ceux qui s'inquièteraient de "finir à la rue".

Aussi, il a dénoncé l'outrance de ceux qui essaient de faire croire qu'il ne sera bientôt plus possible d'aller travailler sans risquer de perdre son logement : "une procédure judiciaire d'autorisation de quitter son domicile pour déplacement professionnel de plus de 7 jours est déjà inscrite dans la Loi" a-t-il précisé, avant de rappeler : "Tout ce qui est excessif est insignifiant, mais peut être condamné par la justice dans le cadre de la Loi Contre La Haine".

©Philippe Gouillou - Dimanche 7 juillet 2019


Hypothèses





































Citation de cette page :

Gouillou, Philippe (2013) : "Hypothèse 19 : Droit Au Logement Pour Tous". Evoweb. Dimanche 7 juillet 2019. http://www.evoweb.net/blog2/20190707-hypothese-19.htm
[Hypothèse 19 : Droit Au Logement Pour Tous](http://www.evoweb.net/blog2/20190707-hypothese-19.htm "Evoweb : Hypothèse 19 : Droit Au Logement Pour Tous (Dimanche 7 juillet 2019)"). Gouillou, Philippe. *Evoweb*. Dimanche 7 juillet 2019