^

Allégorie eugénique

Philippe Gouillou - 1er décembre 2003

Tags : Eugénisme - Intelligence - Génétique

A quoi ça mène de favoriser, de génération en génération, les beaux mariages ? Une petite histoire, pas totalement fausse.


Parmi les enfants, le fils cadet est de loin le plus intelligent. Ce n'est pas que les autres soient attardés, mais celui-ci présente des capacités qui impressionnent son entourage. Aujourd'hui on l'appellerait surdoué, à l'époque on parle de don de dieu. Il est de bonne famille et on lui fait un beau mariage : il a beaucoup d'enfants dont beaucoup survivent, et en moyenne ils sont très intelligents. Il leur trouve de beaux mariages.

Quelques générations passent. L'ancêtre surdoué est devenu un point de référence, et la solidarité de la famille étendue est entretenue. Grâce à cela, certains qui n'auraient pu survivre, parce que trop intelligents et/ou pas assez forts physiquement, trouvent leur place, sont soutenus par la communauté. On conserve l'habitude de leur faire de beaux mariages : leurs enfants en bénéficient.

Il y a maintenant de purs intellectuels dans ce qui est devenu une grande tribu. Certains se consacrent à la religion, et en créent une nouvelle forme, plus riche, plus complexe, plus adaptée. Cette nouvelle approche devient la religion de la tribu.

Des générations passent. L'idée de la nouvelle religion a été un coup de génie aux conséquences extraordinaires : maintenant que la tribu est dispersée sur le globe, la religion commune est la barbe verte (décrite par Dawkins) qui permet aux descendants de l'ancêtre de se reconnaître, et de poursuivre entre eux ce qui a si bien marché. C'est grâce à elle qu'ils continuent de réussir. Bien sûr, certains n'ont pas aimé cette association bizarre entre la religion et la génétique, l'idée que Dieu distinguerait certains sur leurs gènes. Il y a des sissions, et des conflits. Mais, même diminués, ils survivent. Et leurs enfants les plus intelligents font de beaux mariages.

Beaucoup de générations passent. La tribu est maintenant une ethnie, et sa réussite, notamment due aux capacités intellectuelles, est éclatante. La religion, cette barbe verte, n'a bien sûr pas eu que des effets positifs : elle montre trop leur succès. Par période, elle a servi aux autres pour les reconnaître, et les pourchasser. Mais c'est aussi elle qui leur permet cette solidarité qui leur réussit tant. Et elle les aide pour les choix des beaux mariages.

Encore des générations qui passent. L'ancienne famille étendue est maintenant présente partout dans le monde. La politique des beaux mariages a fait ses preuves : leur moyenne de QI est d'un écart-type au dessus de la moyenne des habitants des pays les plus riches, soit presque deux écart-types au dessus de la moyenne de leur population d'origine, et ils occupent, partout, les plus hauts postes. Il faut dire que l'intelligence a pris de l'importance au cours des temps. Ceux qui auparavant auraient eu besoin du soutien de la tribu pour survivre, sont maintenant les leaders du monde moderne, et ils peuvent à leur tour soutenir les autres. En fait, leur succès est tel, leur sur-représentation (par rapport à leur nombre) dans les milieux intellectuels tellement évidente, que certains chercheurs considèrent qu'on doit, dans leur cas, parler de sélection par le groupe. Mais leur succès inquiète, et beaucoup veulent les massacrer, prônent leur génocide, quelquefois le mettent en route. C'est la politique du panier de crabes qui consiste à tout faire pour empêcher ceux qui sont plus intelligents que soi de réussir, bien sûr justifiée autrement : 59% de la population affirme qu'ils constituent le plus grand danger pour la paix mondiale. Ils survivent malgré tout. Intellectuellement, ils sont incontournables.

C'est une belle histoire. Caricaturale ? Oui, bien sûr. Mais pas si lointaine.

Philippe Gouillou
1er décembre 2003


Citation de cette page :

Gouillou, Philippe (2003) : "Allégorie eugénique". Evoweb. 1er décembre 2003. <http://evoweb.net/allegorie-eugenique.html>
[Allégorie eugénique](http://evoweb.net/allegorie-eugenique.html). Gouillou, Philippe. _Evoweb_. 1er décembre 2003